50.000 entrées contre 60.000 l'an dernier. Une baisse d'affluence qui s'explique par le parti pris de la programmation : pas de têtes d'affiches, mais des découvertes. Béatrice Macé, co-directrice du festival, résume l'esprit des "Trans".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.