Si le nombre de gardes à vue a baissé de façon importante (moins 26% en un an), la réforme qui permet désormais aux interpelés de demander la présence d'un avocat a fait reculer le taux d'élucidation des infractions.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.