Sur les 13 pompiers en garde à vue dans l'affaire des bizutages qui auraient tournés au viol, 12 devraient être mis en examen.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.