Ils ont été mis en examen dans la matinée, l'un d'entre eux est en détention provisoire. Ils sont accusés de viols en réunion et de violences aggravés par deux engagés qui disent avoir été agressés dans un car. Le rappel des faits.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.