A Sarajevo, où 11.000 personnes ont été tuées, les lieux et les habitants sont toujours marqués par les cicatrices et les divisions héritées de la guerre. Sébastien Baer

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.