En Norvège, hommage aux 77 victimes d'Anders Breivik. Un an après, la Norvège encore traumatisée par ce drame se recueille. Pour le Premier ministre norvégien Jens Stoltenberg, c'est bien le tueur qui a perdu car il n'a pas réussi à changer la Norvège

Jens Stoltenberg au micro de Grégory Tervel

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.