les brésiliens manifestent en masse
les brésiliens manifestent en masse © reuters

Les manifestations se sont poursuivies mardi à Rio de Janeiro et à Sao Paulo, où des milliers de personnes se sont rassemblées devant l'emblématique cathédrale de la ville.

Lundi, la principale manifestation s'était tenue à Rio de Janeiro où 100.000 personnes se sont rassemblées tandis que 65.000 étaient dénombrées à Sao Paulo, d'où est partie la contestation.

A l'origine, il s'agissait de protester contre une légère augmentation locale du prix des tickets de bus et de métro. Le mouvement a pris de l'ampleur et a débordé Sao Paulo, agrégeant les récriminations d'une partie de la population choquée par le budget consacré à la construction des infrastructures qui accueilleront la Coupe du monde.

Elodie Touchard a rencontré les manifestants, la plupart issu de la classe moyenne

[[View the story "Les manifestations au Brésil vues sur Twitter " on Storify](//storify.com/franceinter/les-manifestations-au-bresil-vues-sur-twitter)] Mardi, les manifestants ont défilé sur l'avenue principale de Sao Paulo, la Paulista, espérant que la hausse des tarifs de bus et de métro serait annulée. Ces manifestations majoritairement pacifiques ont néanmoins été émaillées par des incidents mardi soir. Un groupe d'émeutiers a brisé les vitres de la mairie de Sao Paulo avant de mettre le feu à un poste de sécurité de la police et à un camion de retransmission de la télévision. Le ministre de la Justice a indiqué dans un communiqué qu'il enverrait des soldats dans les villes organisant la Coupe des Confédérations, qui a commencé samedi et constitue la répétition générale de la Coupe du monde de football que le Brésil accueillera l'année prochaine. [[View the story "Les manifestations au Brésil vues sur Twitter " on Storify](//storify.com/franceinter/les-manifestations-au-bresil-vues-sur-twitter)]
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.