La présentation du budget 2012 a mis en évidence une série de nouveaux prélèvements. Et une maitrise inédite des dépenses publiques.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.