Suite à ce vaste coup de filet mené en Ile de France, Cannes et Strasbourg par les services antiterroristes, 11 personnes sont en garde à vue. L'un des membres de ce groupe radical, un Français de 33 ans, a été tué à Strasbourg. Il a ouvert le feu sur les policiers lors de son interpellation. Selon la justice, cette cellule est liée à l'attaque d'une épicerie juive à Sarcelle, le mois dernier, à l'aide d'une grenade.Cette opération menée hier contre des djihadistes français n'est pas sans faire penser à l'affaire MerahStéphane Pair

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.