Débat avec Sylvestre aujourd'hui. Une fois, nous nous sommes tellement engueulés dans les couloirs d'Inter, que les journalistes sont sortis de leurs boîtes en verre, pensant que nous allions en venir aux mains. L'engueulo a continué dans l'ascenseur, puis dehors, tandis que je déverrouillais mon vélo et qu'il fourrageait dans la serrure de sa bagnole. Aujourd'hui, le débat a commencé dans le couloir avant le débat lui-même, ce qui était de très mauvais augure. Je ne réécoute jamais les débats, découvrant toujours avec retard les arguments que j'aurais du asséner sur la tête de l'adversaire. "Bon Dieu! Mais j'aurais du lui répliquer que..." Le débat est la preuve que l'économie n'a rien de scientifique. Imagine-t-on deux débatteurs en astronomie, disant: "Bonjour, la terre est ronde. Bonjour, les terre est creuse." En fait la terre est plate, la preuve, je fais du vélo (ça c'est un argument typique économie libérale). L'économie c'est, au mieux, de la politique émaillée de chiffres. La politique c'est de l'économie plus du sentimentalisme, plus de la langue de bois.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.