Cahiers d'art habite les chemins sinueux de ma propre toile, les mêmes que ceux qui m'ont amenée à Vézelay ou bien sur les pas de Romain Rolland.

Cahiers d'art renaît aujourd'hui grâce à un collectionneur suédois, Staffan Arhenberg, qui lui aussi a dû suivre un fil d'Ariane intime pour en arriver là.

Nous nous trouvons donc aujourd'hui au croisement de ces affinités élues pour parler de Cahiers d'art. Revue fondée en 1926 par Christian Zervos , mort depuis longtemps, mais à mon avis, un homme à suivre.

Ca se passait au 14 rue du Dragon à Paris. Christian Zervos, féru d'archéologie grecque, s'interressait à l'art de son temps et l'a fait connaître dans sa galerie et à travers sa revue, Cahiers d'art. Celui de Picasso, Matisse, Braque, Léger, Ernst, Arp et Giacometti. En 1932, Zervos commence à publier un catalogue qui fera révérence, le catalogue Picasso (on dit le Zervos), publication méthodique pendant 50 ans.

Dans Cahiers d'art, Hemingway, Tzara, Eluard, René Char ont écrit pour eux-mêmes et sur l'art. Les artistes ont créé pour Cahiers d'art : citons un pochoir de Joan Miro, en 1937, intitulé « Aidez l’Espagne », ou les « Cœurs volants » de Duchamp.

Rappelons au passage que c'est Christian Zervos et le poète René Char qui ont demandé à Jean Vilar, une représentation théâtrale dans le cadre d'une exposition d'art moderne dans le Palais des Papes. C 'est après cette première invitation que le festival d'Avignon est né.

Typographie, illustrations, signatures, tout dans Cahiers d'art était pensé dans un esprit exigeant.

Staffan Arhenberg
Staffan Arhenberg © Radio France

La libraire galerie de la rue du dragon à Paris, cahiers d'art
La libraire galerie de la rue du dragon à Paris, cahiers d'art © Radio France

Aujourd'hui c'est Staffan Arhenberg qui raconte l'histoire. Voici l'interview. Son histoire avec Cahiers d'art.

Après la mort de Christian et Yvonne Zervos, les Cahiers d'art ont continué le travail sur Picasso, et la vente des anciens numéros.

Le projet de Staffan Arhenberg (entouré de Samuel Keller, directeur de la Fondation Beyeler en Suisse, le commissaire d’expositions Hans-Ulrich Obrist et Isabela Mora)

De nouveaux livres d'artistes modernes et contemporains seront également publiés par la maison d’édition, sur Calder et Marcel Duchamp par exemple

target="_blank" href="../../#"> Lecture

Sommaire du premier numéro 2012 :

Ellsworth Kelly vu par : Yve Alain Bois, Hans Ulrich Obrist, Ann Hindry, Richard F. Townsend et lui-même Hommage à Oscar Niemeyer écrit par Tadao Ando Architecture et musée : une relation trouble, par Jean-Louis Cohen Cyprien Gaillard, photos inédites accompagnées d’un texte par Jan Tumlir Sarah Morris Adrian Villar Rojas, dessins récents et inédits Conversation de Christian Zervos avec Picasso

cahiers d'art inside
cahiers d'art inside © Radio France

Elsworth Kelly, dans cahiers d'art
Elsworth Kelly, dans cahiers d'art © Radio France

Cahiers d'Art en ligne (RevueCahiers d’art 136 pages, broché, 24,5 x 31,5 cm, avec une lithographie. Prix de vente : 60 euros. Disponible à partir du 18 octobre 2012, par abonnement, sur le site internet www.cahiersdart.fr, à la librairie Cahiers d’art et dans une sélection de points de vente internationaux.

La fondation Zervos

blogcs signature C Simeone
blogcs signature C Simeone © Radio France / C Siméone
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.