jérôme cahuzac n'a bénéficié d'aucune protection, selon françois hollande
jérôme cahuzac n'a bénéficié d'aucune protection, selon françois hollande © reuters

Plus de 24 heures après les aveux de Jérôme Cahuzac, la mise en exament de l'ancien ministre délégué au Budget fait couler beaucoup d'encre à droite et à l'extrême droite notamment. Le président et le gouvernement sont sur la défensive.

Dans une brève allocution, le président a tenté de désamorcer la crise par des mesurs de moralisation de la vie politique. François Hollande est intervenu à la télévision pour assurer que l'ex-ministre du Budget n'avait bénéficié d'aucune protection, au lendemain des aveux de Jérôme Cahuzac sur la détention d'un compte bancaire à l'étranger.

Le chef de l'Etat a annoncé ou confirmé trois mesures visant à renforcer sa "République exemplaire" balayée par cette affaire au moment où les mauvaises nouvelles économiques s'accumulent.

On y trouve le renforcement de l'indépendance de la justice, une lutte "impitoyable" contre les conflits entre intérêts privés et publics et l'interdiction de tout mandat public pour les élus condamnés pénalement pour fraude fiscale ou corruption.

Le Premier ministre a pris le relais dans l'après-midi à l'Assemblée nationale, où l'affaire a fait l'objet de cinq questions au gouvernement. Il a chargé la barque de Cahuzac :

Notre indignation est totale, notre indignation mais aussi notre colère. C'est pourquoi j'affirme ici que quelles que soient les décisions de la justice, M. Cahuzac n'est pas digne en toutes circonstances d'exercer de nouvelles responsabilités politiques.

Reste des interrogations persistantes sur la connaissance qu'aurait pu avoir François Hollande de l'existence de ce compte Cahuzac. Dans Le Monde d'hier on apprenait que Julien Dray notamment lui avait recommandé de se méfier de Jérôme Cahuzac et d'une rumeur d'un compte à l'étranger au lendemain de la victoire en mai 2012.

Pour Michel Gonelle l'ancien maire de Villeneuve sur Lot détenteur de l'enregistrement audio dans lequel on entend une voix qui serait celle de Jérome Cahuzac, le compte suisse aurait pu être identifié par Bercy dès 2008.

Michel Gonelle au micro de Franck Cognard

Au sein du ministère de l'Economie et des finances, la stupeur et l'incompréhension dominent. Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici a réaffirmé qu'il ne savait pas, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée Nationale. Il a réaffirmé avoir établi dès les premiers jours de l'affaire en décembre dernier une "muraille de Chine" entre son ministre délégué au Budget et l'administration fiscale mais beaucoup s'interrogent sur le rôle joué par le ministère jusqu'à la démission de Jérome Cahuzac.

Les précisions de Régis Lachaud

Quant à Pierre Moscovici lui-même, il estime aujourd'hui avoir été "mis en cause d'une façon assez indigne, avec des arrière-pensées évidentes". Il le dit à Marie-Thérèse Crist Koehler

Pierre Moscovici

### Pas d'indemnités Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a demandé à Jérôme Cahuzac, cet près-midi, de renoncer auxindemnités auxquelles il a droit après son départ du gouvernement. Cette demande a été rendue publique via le compte twitter de Matignon.Une lettre en ce sens a également été envoyée à l'ancien ministre du Budget. La loi prévoit que les anciens ministres ont droit à une rémunération correspondant "au montant égal au traitement qui leur était alloué en leur qualité de membre du gouvernement" pendant six mois après la fin de leurs fonctions, soit 9.443 euros mensuels dans le cas d'un ministre délégué. ### Dissolution, référendum, remaniement ? C'est l'heure des comptes à l'Assemblée. Si la majorité s'est faite discrète, l'opposition, elle, était omniprésente dans les couloirs du Palais Bourbon. En un peu plus de 24h, une multitudes de propositions pour régler le cas Cahuzac sont nées, à l'UMP comme à l'UDI. Résultat : une inflation d'idées plus diverses les unes que les autres _Marion Lagardère_
Le président de l'UMP, Jean-François Copé, a estimé que le chef de l'Etat devait "changer complètement son gouvernement, son Premier ministre et ses ministres". Il a déclaré : > Qui peut croire aujourd'hui que François Hollande et Jean-Marc Ayrault n'étaient au courant de rien ? Il ajoute que "François Hollande est en train de devenir le chef d'un clan". ""e dont nous sommes les témoins effarés, c'est du discrédit complet de la majorité du gouvernement, du président.", explique Jean-François Copé. "C'est tout un système Hollande qui s'effondre, un système sur lequel il avait bâti son élection". Le centriste François Bayrou a appelé pour sa part François Hollande à avoir "le courage de se tourner vers le peuple pour qu'il exprime par référendum sa volonté de mettre un terme aux dérives qui l'indignent chaque jour davantage". Le président du MoDem a annoncé lors d'une conférence de presse le lancement d'une pétition pour obtenir une loi de moralisation de la vie publique. Le groupe UDI (centriste) de l'Assemblée, que préside Jean-Louis Borloo, a demandé mercredi la création d'une commission d'enquête parlementaire sur le "fonctionnement de l'action du gouvernement et des services de l'Etat entre le 4 décembre 2012 et le 2 avril 2013". ### **Le parti communiste demande la convocation du parlement en sessions extraordinaire** _C'est une crise très grave pour Pierre Laurent. Le secrétaire national du PCF parle de conflit d'intérêt entre le monde de la finance et les politiques._
### Le FN mêlée à l'affaire Cahuzac ? _Les précisions de Nasser Madji_
Marine le Pen du FN boit du petit lait. Sa dénonciation des pratiques politiques derrière le fameux "Tous pourris" a le vent en poupe et pourtant, e parti d'extrême droite pourrait être impliqué dans l'affaire Cahuzac. Le compte suisse de Jérôme Cahuzac a été ouvert en 1992 par Philippe Peninque, un proche de la présidente du Front national Marine Le Pen, écrit mercredi Le Monde.fr. Florian Philippot, vice-président du FN, a confirmé ce fait tout en soulignant que vouloir mêler la dirigeante du parti à l'affaire Cahuzac était une "grossière manoeuvre de diversion". "Marine Le Pen est avocate, a des amis avocats (...), en 1992 l'un d'entre eux, a ouvert un compte, oui. Ce n'est pas ça qui est illégal, ce qui est illégal, c'est de ne pas déclarer l'argent qu'il y a sur le compte à l'étranger", a-t-il dit sur i-Télé. Interrogé par le quotidien, Philippe Peninque, un ancien avocat spécialisé dans les montages fiscaux explique avoir aidé Jérôme Cahuzac, avec lequel il avait une relation amicale, à ouvrir un compte. Il précise en avoir informé la dirigeante du FN. "Je lui ai dit que j'étais ami avec Cahuzac et peut-être que dans le cadre de mon activité professionnelle, j'avais ouvert ce compte". Marine Le Pen a demandé mercredi la démission du gouvernement et la dissolution de l'Assemblée nationale à la suite de l'affaire Cahuzac. "Nous allons apprendre que le président et le Premier ministre étaient en réalité au courant depuis plusieurs semaines de la véracité de ce qui était reproché à M. Cahuzac", a-t-elle dit sur i-Télé. Philippe Peninque, présenté comme un conseiller de la présidente du FN, affirme que sa démarche auprès de l'ancien ministre du Budget, alors médecin, n'avait rien d'illégal. "Ce qui est illégal c'est de ne pas déclarer un compte, pas d'aider à l'ouvrir. Jérôme Cahuzac avait besoin d'un compte, je l'ai aidé à l'ouvrir", dit-il au Monde. Jérôme Cahuzac aurait eu des liens avec Philippe Peninque, ancien membre du GUD, syndicat étudiant d'extrême droite, par le biais de son épouse Patricia, cousine de l'associé de ce dernier dans un cabinet d'avocats parisiens. Philippe Peninque fait également partie d'Egalité et Réconciliation, l'association fondée par Alain Soral, un ancien communiste qui a été membre du comité central du Front national de 2007 à 2009.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.