Une intense vague de chaleur parcourt l'Europe avec des températures avoisinant les 46°C au Portugal,alors qu'au Pays-Bas, l'asphalte fond et qu'en Autriche, les chiens policiers portent des chaussons pour se protéger.

La canicule oblige à trouver des solutions de toutes sortes pour se protéger de la chaleur
La canicule oblige à trouver des solutions de toutes sortes pour se protéger de la chaleur © AFP / Valery Hache

La canicule continue de sévir sur les deux tiers de la France, avec 67 départements toujours placés en vigilance orange.  Sur une grande partie sud du pays, les fortes chaleurs se maintiendront, avec des maximales de 35 à 38 degrés, localement 39 ou 40 degrés.

Dans toute la péninsule ibérique, les températures resteront au-dessus des 40°C jusqu'à dimanche au moins.  Vendredi, il a fait jusqu'à 43°C à Lisbonne. Et l'institut portugais de météorologie IPMA s'attend à ce que le mercure atteigne les 47°C ce samedi à Santarem, dans le centre du Portugal, tout près du record européen établi en 1977 à Athènes où la marque de 48°C avait été atteinte.  

L'air brûlant venu d'Afrique du Nord et la sécheresse favorisent les feux de forêt, et quelque 740 pompiers ont été mobilisés samedi sur un incendie qui s'est déclaré dans la région touristique de l'Algarve (sud), sur les hauteurs de Monchique.  Deux villages ont été évacués et dix avions bombardiers d'eau sont déployés sur zone.  Le Portugal est encore traumatisé par les deux incendies massifs qui ont fait 114 morts l'an dernier.

La canicule qui frappe le Portugal et l'Espagne, sans précédent depuis 2003, sévit aussi en France, où 67 départements sont toujours classés en alerte orange.  Météo France attendait ce samedi pour la moitié nord du pays des températures maximales comprises entre 34 et 36°C et de l'ordre de 35 à 39°C pour la moitié des sud, avec des pointes à 40°C localement dans la basse vallée du Rhône.  Les nuits suivantes resteront très chaudes, particulièrement en milieu urbain, ajoute Météo France qui précise que "cet épisode de canicule, durable, devrait persister jusqu'en milieu de semaine prochaine".  Plus au nord de l'Europe, la sécheresse qui frappe aux Pays-Bas et en Allemagne est sans précédent depuis des décennies, avec de lourdes conséquences sur l'agriculture. La récolte des céréaliers allemands devrait être réduite de 20% cette année.  En Scandinavie, le mois de juillet a été le plus chaud jamais enregistré en Suède tandis qu'en Finlande, où la température moyenne en août est de 19°C, le mercure s'est affolé, atteignant cette semaine les 30°C.

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.