La journée de samedi est classée à haut risque. Des autorisations de manifester ont été demandées pour protester contre les caricatures de Mahomet publiées dans Charlie Hebdo. Elles ont été refusées par la préfecture. Franck Cognard.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.