Le suspects arrêtés hier se ressemblent, des exclus sociaux, ils viennent de la petite délinquance. Ce sont des néo-djihadistes, comme l'explique Claude Moniquet, le Directeur du Centre Européen d'Analyses et de Recherche sur le renseignement joint par Franck Cognard

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.