On craignait que The Artist ne soit pas prophète en son pays vu la qualité des films présents aux Césars cette année. On avait tort : avec 6 récompenses dont celles de meilleure actrice, meilleur film et meilleur réalisateur se taille la part du lion. "Intouchables" repart avec le sacre d'Omar Sy, l'honneur est sauf.En revanche, "Polisse" de Maïwenn nommé 13 fois et "la Guerre est Déclarée" font figure de grands perdants."Une séparation" de l'iranien Asghar Farhadi a obtenu le césar du meilleur film étranger.

Laurence Peuron

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.