un retour de la publicité après 20h sur france télévisions pas exclu
un retour de la publicité après 20h sur france télévisions pas exclu © reuters

France Télévisions et Radio France doivent accoucher ensemble d’une nouvelle chaîne d’information continue de service public à la rentrée prochaine. Les équipes des deux groupes ne cachent pas leur inquiétude.

Elle doit voir le jour le 1er septembre 2016 à 18h sur le web, et quelques heures plus tard sur la TNT. La future chaîne publique d’information a déjà une date de naissance, mais pas de nom. Et les pistes étudiées provoquent des frictions entre les deux groupes d’audiovisuel public.

France Info TV ou FranceTV info : un ordre qui a son importance

Radio France a déposé dès le 14 janvier la marque et le logo "France Info TV" auprès de l'Institut National de la Propriété Intellectuelle (INPI). "Inacceptable " tonnent dans un communiqué les Sociétés des Journalistes (SDJ) de France 2, France 3 et FranceTv info. Elles doivent rencontrer le directeur de l’information dans les prochains jours, car selon l'AFP, lors d’une réunion interne, Michel Field aurait admis que le nom France Info TV est "dans toutes les têtes ".

A France Télévisions, on préférerait FranceTV info, le nom du site internet du groupe. "Comment expliquer que FranceTV info, marque-ombrelle de l'info en continu au sein de France Télévisions, ne soit pas celle de la chaîne d'info en continu du service public que notre groupe accueillera physiquement ? " peut-on lire dans le communiqué des SDJ.

Au nom de la pluralité, nous ne pouvons tolérer que la direction accepte de sacrifier cette marque au profit du groupe Radio France", s'inquiètent les SDJ. Les journalistes avancent des chiffres : 33,9 millions de visiteurs en février pour le site de FranceTV info, contre 5,6 millions pour le site de la radio (source : OJD).

L'intersyndicale de France Télévisions a décidé de suspendre les négociations car la direction a présenté ce lundi un projet d'organisation du travail qui ne lui convient pas du tout.

Les explications d'Alexandra Ackhoun, spécialiste médias de France Inter.

Des inquiétudes aussi au sein de Radio France

Récemment, le Syndicat National des Journalistes de Radio France a fait part de ses inquiétudes sur le futur de l'antenne de France Info. Les journalistes devront fournir à la CPI des rappels de titres 4 à 5 fois par heure. Les journaux de la demi-heure pourraient également disparaître, ce qui pose la question de la place du reportage sur l'antenne.

Autre question soulevée par le SNJ de Radio France : "Comment une chaîne de radio et de télé peuvent-elles avoir le même nom et seuls 15% de programmes en commun ". Le syndicat craint que, très vite, les deux entités n’en fassent plus qu’une. Pour Laurent Guimier, le directeur de France Info, ce n'est qu'un fantasme.

Faire en sorte que cette référence de l'information en continue qu'est France Info depuis 30 ans, rayonne ailleurs que sur nos ondes de la radio, c'est une chance pour notre rédaction. Lorsqu'on est bon et ambitieux, il n'y a aucune crainte à avoir.

A quoi va ressembler la future chaîne publique d’information ?

160 personnes seront dédiées à cette nouvelle chaîne de télévision. Ces effectifs seront réunis d'abord par redéploiement interne au sein de France Télévisions, et éventuellement par embauches externes. En plus de Radio France, France 24 et l'INA devraient apporter une contribution. La chaîne d'information publique, qui ne diffusera pas de publicité, mettra l'accent sur "le décryptage et la pédagogie " plutôt que sur l'info "de sensation et d'émotion " explique Germain Dagognet, en charge du projet à France Télévisions. Un Comité Central d'Entreprise est prévu le 7 avril à France Télévisions pour dévoiler plus en détail le projet.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.