Le mystère reste entier sur la tuerie en Haute Savoie. La fillette de quatre ans miraculeusement retrouvée prostrée sous les jambes de sa mère morte a commencé à parler. Mais elle n'a donné, semble-t-il, aucun indice qui mette les enquêteurs sur la voix des meurtrier de son père, de sa grand mère et du cycliste abattus sur ce chemin forestier prés du lac d'Annecy. Cet après-midi Eric Maillaud, le procureur d'Annecy, tenait un point de presse.Richard Vivion

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.