La tribune de Genève affirme que de l'argent a été saisi par la justice suisse sur un compte d'une banque genevoise lié à la famille du britannique d'origine irakienne assassinée. Saad-al-Hilli serait passé par Genève peu avant le drame, ce passage et les sommes séquestrées seraient à l'origine du massacre.

Richard Vivion.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.