Les Occidentaux ont appelé une nouvelle fois hier la Russie et la Chine à se joindre à eux pour obtenir la fin d'un an de violences en Syrie mais Moscou et Pékin ont campé sur leurs positions, lors d'un débat au Conseil de sécurité de l'ONU.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.