BORDEAUX, 1er septembre (Reuters) - La ministre de la Justice Christiane Taubira a quitté samedi matin l'hôpital proche de Bordeaux où elle avait été admise la veille pour des examens à la suite d'un malaise.

"Je vais bien. Je vais me reposer encore un petit peu mais à vrai dire je n'ai pas le souvenir d'avoir dormi aussi bien, aussi longtemps", a déclaré la ministre aux journalistes à sa sortie de l'hôpital Haut-Lévêque de Pessac. Elle a aussi publié sur twitter un message assurant qu'elle allait mieux.

Christiane Taubira a été examinée par les équipes médicales et les résultats des examens cliniques et complémentaires "sont tout-à-fait rassurants", avait indiqué vendredi soir l'hôpital dans un communiqué. La ministre "fera l'objet d'un suivi par son médecin traitant", ajoutait le texte.

Selon le site Internet de Sud Ouest, la garde des Sceaux aurait été victime d'un "ictus amnésique", dont la cause est généralement le surmenage et qui se manifeste par une brusquediminution ou perte de la mémoire ne laissant aucune séquelle.

La ministre a prononcé un discours devant les auditeurs de justice et les enseignants de l'Ecole nationale de la magistrature (ENM) de Bordeaux en peinant à la fin de son intervention et, lors de la séance de questions, a baissé la tête en se tenant les sinus avant d'être emmenée hors de lasalle.

Le SAMU est ensuite rapidement intervenu et les médecins qui l'ont examinée ont décidé de l'hospitaliser pour des examens complémentaires.

"Elle n'a pas perdu connaissance, c'était juste un coup de fatigue", avait alors déclaré sa porte-parole Muriel Barthélémi.

Christiane Taubira n'a pas fait savoir quand elle reprendrait ses activités officielles. Elle doit normalement rencontrer lundi à la Chancellerie Viviane Reding, commissaire européenne à la Justice.

(Gérard Bon)

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.