Nous l’avions déjà reçu au tout début de "Chantons sous la nuit". Echappée d’une enfance diplomatique ennuyeuse, Hyena a grandi à l’état sauvage. Elle nous avait livré une électro qui déchirait la nuit de cris… Depuis elle s’est installée au Japon et revient plus apaisée avec son nouveau titre “Moshi moshi Kudasaï”.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.