Pour le ministre de l'Intérieur, le suspect, qui a rompu tout contact avec les forces de l'ordre, "est entré dans une autre logique, une logique de rupture".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.