France Inter propose une émission spéciale de 10h à 13h, présentée par Ali Baddou et Amélie Perrier avec Stéphane Audouin-Rouzeau, Clémentine Vidal-Naquet, Gerd Krumeich, Jean-Yves Le Naour, Cynthia Fleury et Bernard Guetta.

70 chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus sous l'Arc de Triomphe à Paris pour la cérémonie de commémoration du centenaire de l'armistice
70 chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus sous l'Arc de Triomphe à Paris pour la cérémonie de commémoration du centenaire de l'armistice © AFP / Ludovic Marin

Plusieurs chefs d'état suivront la cérémonie du centenaire à l’Arc de Triomphe à partir de 11h. 

Un forum de la Paix aura lieu à la Villette à l'initiative d'Emmanuel Macron.  Le président Donald Trump, qui n'assistera pas à ce forum, se rendra au cimetière américain de Suresnes. 

Le programme des commémorations du Centenaire pour le dimanche 11 novembre 2018
Le programme des commémorations du Centenaire pour le dimanche 11 novembre 2018 © Visactu / . France Inter

Samedi, Angela Merkel et Emmanuel Macron ont dévoilé une plaque pour commémorer l'armistice de 1918, lors d'une cérémonie dans la clairière de Rethondes (Oise) où fut scellée la fin de la Première Guerre mondiale.  La chancelière allemande et le président français ont déposé une gerbe dans un silence parfois rompu par l'interprétation des hymnes allemand, français et européen. Ils ont visité ensuite une réplique du wagon dans lequel furent signés à cet endroit les armistices de 1918 et 1940.

"Ce que nous devons" à "ceux qui sont morts par millions dans la barbarie", c'est "de continuer inlassablement de construire la paix", a souligné Emmanuel Macron quelques minutes plus tard lors d'un échange avec des adolescents. "Notre Europe depuis 73 ans est en paix (...) au premier chef parce que l'Allemagne et la France l'ont voulu".  "Projet après projet, (Français et Allemands) ont décidé que leur futur et leur sécurité se feraient ensemble", a-t-il ajouté, aux côtés de la chancelière. "Si nous voulons être à la hauteur de ce que ces combattants d'alors disaient, à savoir 'plus jamais ça', c'est de ne rien céder aux passions tristes, aux tentations de la division".

La journée avait été marquée par la rencontre entre Donald Trump et le président Macron.  Ils ont finalement joué samedi la carte de l'apaisement lors d'un entretien en tête à tête à l'Elysée au lendemain des critiques du président américain sur les propos "insultants" de son homologue français concernant la création d’une armée européenne.  "Nous célébrons ici l'amitié entre nos peuples, nos armées, et la formidable solidarité qu'il y a eu entre nous qui sommes parmi les plus vieux alliés", a dit le président français avant l'entretien.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.