La ministre de l' Economie numérique, Fleur Pellerin était dès 08h30 au centre de surveillance parisien d'Orange, sur les dents avant de subir l'inévitable tsunami de SMS de la Saint Sylvestre.

Le reportage d'Hélène Chevallier

Le SMS en baisse ?

smartphone
smartphone © CC MIKI Yoshihito

Pour la première fois dans l'Hexagone, le total de SMS a baissé de 3,7% au troisième trimestre de cette année comparé au deuxième, même si leur nombre reste en croissance de 21,4% par rapport à l'année précédente.

Avec la généralisation des smartphones, connectés à internet et truffés d'applications, le SMS, qui fête ses 20 ans cette année, a pris un sérieux coup de vieux.

Il a d'abord été concurrencé par les messageries instantanées des fabricants de téléphones, comme le BlackBerry Messenger (BBM), utilisé par 60 millions de possesseurs de BlackBerry dans le monde, ou les iMessages de l'iPhone.

D'autres systèmes de "communications unifiées" comme WhatsApp ou Viber, qui permettent, avec une seule et même application, de chater, d'envoyer une photo ou une vidéo à des personnes à l'autre bout du monde, connaissent un succès grandissant.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.