Outre sa présence comme président du directoire d’ « Alternative Leaders France », Eric de Sérigny est également membre du conseil d’administration de la société «

Imérys», le « leader mondial des minéraux industriels », une filiale du baron belge Albert Frère, au capital de plus de 150 millions d’euros , dont le siège social est 154 rue de l’Université, dans le septième arrondissement de Paris.

Selon Le Canard enchaîné du 30 juin 2010, Eric de Sérigny est l’ancien beau-fils de l’homme d’affaire canadien (ami de Nicolas Sarkozy), Paul Desmarais (décoré de la Grand-Croix de la Légion d’Honneur par Nicolas Sarkozy, en février 2008 ), associé notamment à Albert Frère (lui aussi très proche du président de la République, décoré de la Légion d’Honneur en même temps que Paul Desmarais, présent au dîner du Fouquet’s, le 7 mai 2007… tout comme Paul Desmarais), dans la fusion GDF-Suez ou dans la holding suisse « Pargesa », dont l’administrateur-général est Aimery-Langlois Meurinne… également membre du conseil d’administration d’ « Imérys » !

A partir de septembre 2010, c’est l’ancien président du Fonds stratégique d’investissement (FSI), Gilles Michel, qui va prendre la direction générale d’ « Imérys » . Ce qui n’est pas sans poser un problème de conflit d’intérêt, puisque le même Gilles Michel a participé aux négociations pour l’entrée d’Albert Frère au capital de la compagnie marseillaise CMA-CGM, troisième armateur mondial.

Selon le dernier acte versé au greffe du Tribunal de commerce de Paris, le 6 août 2010, Eric de Sérigny côtoie au conseil d’administration d’ « Imérys » :

-Aimery Langlois-Meurinne , ancien « managing director » chez Merrill Lynch Capital Markets à New-York (de 1984 à 1987), directeur général (de 1990 à 1990), puis administrateur et vice-président-directeur général (de 1990 à 1998) de « Parfinance » , administrateur-directeur-général de « Pargesa Holding SA », à Genève , depuis 1990 (fondée par Albert Frère et Paul Desmarais), membre du conseil de surveillance du fonds d’investissement « IDI », où l’on retrouve son frère, Christian Langlois-Meurinne, présent au conseil d’administration d’ « Alternatives Leader France »

- Gérard Buffière , ancien du groupe Schlumberger, entré chez « Imérys » en mars 1998.

- Aldo Cardoso : directeur européen de l’audit et du conseil financier (1996), président d’ « Andersen France » (de 1998 à 2002), président du conseil de surveillance (de 2000 à 2002), puis président du directoire (de 2002 à 2003) d’ « Andersen Worldwide ». C’est à ce titre, précise sa notice biographique du conseil d’administration d’ « Imérys », qu’« Aldo Cardoso a assuré la gestion de l’arrêt des activités d’Andersen dans le monde » .

- Jacques Drijard : Directeur général de « Pargesa Holding SA « (depuis janvier 2010.)

- Jocelyn Lefebvre : directeur de « Power Corporation » (holding financier, au Canada, propriété de Paul Desmarais)

- Maximilien de Limburg Stirum : directeur des participations et membre de la direction de la Compagnie nationale à Portefeuille SA (holding financier, en Belgique), propriété d’Albert Frère .

- Gilbert Milan : président (depuis 2007) de Fnac Eveil et Jeux, il fonde en 2003, « Deventis Conseil » et « Milinvest Ventures » dont il assure des missions de conseil auprès de fonds de « private equity » et co-investissements.

- Jean Monville : président (depuis 1997) du groupe « Spie Batignolles », devenu « AMEC Spie », puis « Spie SA », membre du conseil de surveillance de la « Financière Atalian », il est (en 2009) président du Comité « Déontologie internationale et principes directeurs » du MEDEF.

- Robert Peugeot : président du groupe PSA Peugeot Citroën , membre du conseil de surveillance de Peugeot SA et membre du Comité financier et du Comité stratégique du groupe PSA Peugeot Citroën. Robert Peugeot est également membre du conseil de surveillance d’ « IDI Emerging Markets SA » (Luxembourg)

- Thierry de Rudder : administrateur délégué du Groupe Bruxelles Lambert (holding financier), où l’on retrouve Albert Frère et Paul Desmarais .

- Amaury de Sèze : ancien PDG de « Volvo France » et « Volvo Europe », il rejoint le groupe Paribas en 1993, en charge des participations et des affaires industrielles, président de « PAI Partners » (de 2002 à 2007), il est nommé vice-président de « Power corporation » au Canada, en charge des investissements européens.

- Jacques Veyrat , PDG de Neuf Telecom/Neuf Cegetel, directeur (depuis 2008) du groupe Louis Dreyfus

Eric de Sérigny fait également partie du « Comité stratégique » d’Imérys, composé de huit personnes, chargées d’ « examiner et de fournir au conseil d’administration son avis et ses recommandations » sur la « stratégie industrielle commerciale et financière du Groupe. »

> Voir les membres du « Comité stratégique » d’Imérys

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.