Deux cent enfants du monde entier, invités par le Secours populaire, sont accueillis dans un camp scout des Éclaireurs de France à Gravelines, sur la côte d'Opale, pour des vacances loin des difficultés qu'ils connaissent chez eux.

Enfant Sarhaoui
Enfant Sarhaoui © Radio France / Charlotte Piret

Ils viennent du Cameroun, du Japon, de Roumanie, de Tchétchénie, ou encore de Palestine. Mais la plus importante délégation du camp des "Copains du monde" est celle des enfants du Sahara occidental.

Ils sont une trentaine, venus de campements de réfugiés où la chaleur atteint en été 60 degrés et où ils vivent avec leur famille.

Ces enfants, que leurs accompagnateurs présentent comme des "ambassadeurs" de la cause politique sahraouie, sont une trentaine, réunis sous la tente.

Ils veulent tous parler en même temps et entonnent des chansons réclamant l'indépendance du pays.

Pendant leurs vacances, leur quotidien c'est le chant, mais aussi la musique, théâtre, danse, peinture, cuisine et du sport. Saleh n'en revient toujours pas de la dfférence entre le camp scout et le camp de réfugiés où il habite.

Saleh

2 min

Zoom secours pop - Sahara + chanson

Leur chanson réclame l'indépendance du Sahara occidenta. Ne pas laisser les sahraoui mourir, disent-ils.

Sabreen
Sabreen © Radio France / Charlotte Piret

Ces enfants ont entre 8 et 15 ans et déjà une conscience aigüe de ce qu'on attend d'eux. Même chose pour Sabreen, une ravissante petite palestinienne de Ramallah.

Son père travaille dans une usine automobile, sa mère fait des ménages. Plus tard, Sabreen voudrait être journaliste, mais elle ne sait pas si les conditions de vie lui permettront de continuer à vivre en Palestine.

Sabreen

30 sec

Zoom Secours pop - Palestine

Pierrette Lamorlette est venue avec six enfants vietnamiens âgés de 9 à 14 ans, de la province de Khanh Hoà, dans le centre du Vietnam. C'est la deuxième fois que des enfants font ce grand voyage pour promouvoir la francophonie dans leur pays.

Pierrette Lamorlette

30 sec

Zoom Secours pop - Vietnam

Un peu plus loin, un groupe d'enfants nord-coréens, virtuoses de la flûte ou du chant.

ll n'y a que leur accompagnatrice qui parle aux médias. Après avoir hésité à s'exprimer, elle accepte finalement de le faire pour valoriser l'action du gouvernement nord-coréen dans l'éduction des enfants. Les organisateurs du camp le confirment : chaque année, les enfants qui viennent sont d'excellents chanteurs ou musiciens et donc de parfaits ambassadeurs pour le régime de Pyongyang.

L'accompagnatrice des enfants de Corée du Nord

38 sec

Zoom Secours pop - Corée du Nord

Christian Hogard est le responsable du camp "Copains du monde". Des repas aux activités, c'est lui qui supervise la vie de ces 200 enfants venus de 25 pays différents.

Christian Hogard

1 min

Zoom Secours pop - organisateur

Les enfants semblent très bien vivre ce rôle très politique qu'on leur fait assumer. Ils sont tous indiscutablement ravis d'être là. Au point de, presque, retrouver totalement leur innocence. Et finalement, ce sont les petits grecs qui résument le mieux le sentiment général. Les quatre enfants qu'accompagne Heleni ont entre 11 et 13 ans et ils ont vécu la crise économique de plein fouet.

Heleni

23 sec

Zoom Grec

Tous ensemble, ces enfants forment une mini-assemblée de l'ONU en quelque sorte, qui s'offre aussi virées-pédalos, excursions à Paris ou ateliers clowns grâce aux 450 000 euros financés par le Secours Populaire et les Eclaireurs de France.

Ils participeront le 24 août à la grande "Journée des oubliés des vacances" avec 5.000 enfants de la région Ile-de-France.

Le réfectoire sous la tente
Le réfectoire sous la tente © Radio France / Charlotte Piret
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.