Copé président, Fillon battu : La Commission d'organisation et de contrôle des opérations électorales a finalement tranché : il y a 98 voix d'écart seulement entre les deux candidats au bénéficie de Jean-François Copé. 50,3% contre 49,7%. 87.388 voix contre 87.290 voix. Une épingle à cheveux...

Conséquence : le secrétaire général de l'UMP devient le troisième président de l'UMP après Alain Juppé et Nicolas Sarkozy.

Après 24 heures de confusion, François Fillon, pourtant favori des sondages rend les armes. Il dit prendre acte des résultats mais ne se satisfait pas sans pour autant vouloir opposer des recours malgré de nombreuses irrégularités. L'ancien premier ministre évoque "une fracture politique et morale" à l'UMP.

De son côté, Jean-François Copé joue les conciliateurs : il tend la main à son adversaire qu'il a par ailleurs fait applaudir par ses partisans. Il l'invite à le "rejoindre".

Le dénouement par Nasser Madji

### La droite décomplexée prend racine Quelques minutes après Jean-François Copé a tenu un premier point de presse. "C'est un moment très important de l'histoire de notre famille politique", a-t-il déclaré. "Je n'ai ni amertume ni rancœur, a assuré Jean-François Copé, "nos adversaires sont à gauche" a-t-il dit affirmant que "ses bras sont ouverts" invitant François Fillon et ses soutiens à le "rejoindre". Le député-maire de Meaux a dit avoir une pensée pour Nicolas Sarkozy, auquel il a redit sa fidélité, et à Jacques Chirac. _L'intervention du nouveau président quelques minutes après son élection_
La nouvelle garde rapprochée de Jean-François Copé est composée de Luc Chatel qui sera vice-président délégué de l'UMP et de Michèle Tabarot, qui devient secrétaire générale. ### Fillon amer mais loyal A 23h30, dans une déclaration de quelques secondes, François Fillon a annoncé qu’il ne contestait pas la victoire de Jean-François Copé, en dépit d'une procédure qui "ne recueille pas son approbation". L’ancien Premier ministre ne peut "pas se satisfaire de ce résultats" qui montre que "la fracture qui traverse notre camp politique est manifeste, elle est politique et morale". François Fillon annonce qu’il fera "connaître les formes que prendra pour l’avenir (son) engagement politique". _L'intervention de François peu après l'annonce des résultats_
Les adhérents UMP étaient également appelés à voter pour reconnaître officiellement les courants de l'UMP. Ils ont placé en tête la "Droite forte". la droite décomplexée est de retour.... Pour tempérer les ardeurs des partisans de la frange la plus dire de l'UMP, les militants ont placé dans le trio de tête "la Droite sopciale" et "les Humanistes". ### Jean-François Copé en cinq dates
UMP : Jean-François Copé
UMP : Jean-François Copé © IDÉ
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.