Le Tribunal de Grande Instance de Paris a ordonné une nouvelle fois hier le blocage du site Copwatch Nord-Ile-de-France, qui fiche policiers et gendarmes. Une décision "saluée" par le ministre de l'Intérieur Claude Guéant mais sans réel effet.

Franck Cognard

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.