Après le décès "officiel" de Kim-Jong-il, les Nord-coréens pleurent leur ancien leader. Il est exposé aujourd'hui dans un mausolée dédié. En coulisse, les diplomates s'activent pour envisager les scenarii possibles.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.