Les Etats-Unis ont déployé des chasseurs furtifs F-22 en Corée du Sud pour participer à des manoeuvres militaires conjointes afin de réaffirmer leur engagement pour défendre Séoul, face aux menaces militaires de la Corée du Nord.

Des F-22 Raptors ont décollé de la base japonaise d'Okinawa pour atterrir sur la base aérienne américaine d'Osan, en Corée du Sud, afin de participer aux exercices bilatéraux en cours, a annoncé le commandement de l'armée américaine en Corée du Sud dans un communiqué.

(La Corée du Nord) n'arrivera à rien par les menaces ou les provocations, qui ne feront que l'isoler davantage et saper les efforts de la communauté internationale pour assurer la paix et la stabilité dans le Nord-Est de l'Asie.

la corée du sud promet une "réponse forte" aux provocations du nord
la corée du sud promet une "réponse forte" aux provocations du nord © reuters

Les F-22, dont le nombre n'a pas été précisé, participeront aux manoeuvres militaires annuelles "Foal Eagle" organisées entre les deux pays, précise l'armée américaine.

La Corée du Nord a multiplié les annonces bellicistes ces dernières semaines, dénonçant l'accord d'armistice conclu avec les Etats-Unis dans la péninsule en 1953, menaçant de lancer une attaque nucléaire préventive et se déclarant en état de "guerre" avec la Corée du Sud.

Un porte-parole du gouvernement japonais cité par l'agence Kyodo, Yoshihide Suga, a condamné "la provocation agressive" de Pyongyang après que le Rodong Sinmun, journal du parti au pouvoir en Corée du Nord, a annoncé que les bases militaires américaines au Japon étaient des cibles potentielles pour une attaque.

L'escalade verbale dans la péninsule a poussé dimanche le pape François à lancer un plaidoyer pour la paix lors de sa première bénédiction solennelle "Urbi et orbi", place Saint-Pierre.

"Paix en Asie, surtout dans la péninsule coréenne, pour que soient surmontées les divergences et que mûrisse un esprit renouvelé de réconciliation", a déclaré à l'occasion de Pâques le pape argentin.

L'analyse de Juliette Morillot, journaliste au mensuel "la Revue"

Deux bombardiers B-2 américains venus directement des Etats-Unis avaient survolé jeudi le territoire sud-coréen pour un exercice avant de regagner leurs bases du Missouri, soit une mission de près de 10.500 km, une démonstration de force qui a suscité la colère de la Corée du Nord.

Carte Corée
Carte Corée © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.