44 millions et demi de Français sont appelés aux urnes pour le premier tour de la présidentielle. Les bureaux de vote ouvriront demain matin à 8 heures en métropole. Mais le scrutin a ouvert dès ce midi pour 900.000 électeurs d'une partie de l'Outre Mer. Les Antilles, la Polynésie, la Guyane et Saint-Pierre-et-Miquelon. Ainsi que les Français vivant en Amérique.

A Saint-Pierre-et-Miquelon, le reportage de Fanny Dupont

Le premiers taux de participation à la mi-journée ne montraient pas une affluence record: 20,64% en Guyane (+2% par rapport à 2007), mais 22,5% (-6%) à Saint-Pierre, où de nombreux habitants sont partis en vacances chercher le soleil plus au sud, tandis que la Guadeloupe était à 16,83% (comme en 2007). Ces millions de français votent plus tôt pour éviter, décalage horaire oblige, de connaitre les résultats de la métropole. D'ailleurs depuis minuit hier soir, et jusqu'à 20 heures demain soir, toute publication d'estimation, de commentaire politique ou de sondage est interdite par la loi. Mais quand la technologie s'en mêle, cela change la donne : sur les réseaux sociaux, certains sont bien décidés à contourner la loi, en utilisant devinettes ou métaphores. _Les explications de Nouredine Zidane_
line_élection
line_élection © Radio France
**Entre 22 et 29 % d’abstentionnistes demain**
Abstention
Abstention © Radio France
Mais les 45 millions d'électeurs appelés aux urnes se déplaceront-ils dimanche ? Rien n'est moins sûr : la campagne n'a pas convaincu et les sondeurs annoncent un niveau d'abstention pas loin du record de 2002. On parle d'une fourchette de 22 à 24%, jusqu'à 29% selon l'Ifop. Si le chiffre se confirmait, cela ferait du 1er tour de 2012, la 2e élection la moins captivante après 2002. (28%). D'ailleurs, gare Montparnasse à Paris, on part en vacances, sans trop se soucier du vote de dimanche. _Reportage d’Alexandre Vau_
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.