Le premier ministre Benjamin Netanyahu et le chef de l'opposition Shaul Mofaz ont scéllé un accord surprise la nuit dernière. Il n'y aura pas d'elections anticipées et le pays sera dirigé par la plus large coalition de son histoire. Grégory Philipps

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.