[scald=45079:sdl_editor_representation]par Eric Salliot

CORDOUE, Espagne (Reuters) - Le Français Jo-Wilfried Tsonga n'a pu empêcher dimanche Rafael Nadal d'envoyer l'Espagne en finale de la Coupe Davis avant même un cinquième match décisif, en s'inclinant sèchement 0-6 2-6 4-6 dans les arènes de Cordoue.

Impérial la veille en double associé à Michaël Llodra, Jo-Wilfried Tsonga s'est cette fois montré totalement impuissant devant le deuxième joueur mondial qui s'est imposé en deux heures et 17 minutes.

"Je n'ai pas l'impression d'avoir eu ma chance. Il a été au dessus aujourd'hui. Je ne l'avais jamais rencontré sur cette surface et ce n'est pas facile du tout", a concédé le Français sur France Télévision.

Vendredi, les hommes de Guy Forget avaient pris le pire des départs en ne gagnant que dix jeux en deux rencontres.

Richard Gasquet s'était incliné 6-3 6-0 6-1 face à Rafael Nadal, avant que Gilles Simon ne fasse guère mieux face à David Ferrer, vainqueur 6-1 6-4 6-1.

Jo-Wilfried Tsonga avait pourtant promis de mettre toutes ses tripes sur le court mais s'était sans compter sur un Rafael Nadal jamais aussi motivé que lorsqu'il représente son pays.

L'Espagnol n'a montré aucun signe de fatigue malgré le long périple qu'il a dû effectuer pour rallier New York, où il a perdu lundi la finale de l'US Open, et l'Andalousie.

Dès vendredi, il avait montré un bel état de forme, confirmé dimanche à l'heure de conclure cette demi-finale sur terre battue.

Le premier set, bouclé en 35 minutes, n'a été qu'une formalité pour le sextuple vainqueur de Roland Garros face à un Français qui a multiplié les fautes directes et n'a pas remporté le moindre jeu.

Jo-Wilfried Tsonga a pris un meilleur départ dans le deuxième en tenant le choc jusqu'à deux partout avant de voir à nouveau les jeux défiler et céder la deuxième manche 6-2 en 44 minutes.

Dans le troisième set, le Français a résisté un peu plus longtemps, jusqu'à 3-3, remportant ses jeux de service dans la plus grande difficulté. Au septième jeu, il a fini par céder, mettant une volée facile dans le filet pour offrir deux balles de break à l'Espagnol, avant d'en expédier une deuxième hors des limites du court.

Rafael Nadal remportait derrière son service blanc avant que, dans un dernier sursaut d'orgueil, Jo-Wilfried Tsonga ne revienne à 5-4. Mais le Français ne pouvait empêcher l'Espagnol de conclure sur son propre engagement d'un nouveau jeu blanc.

En finale, l'Espagne sera opposée à la Serbie, tenante du titre, ou à l'Argentine, qui s'affrontent à Belgrade.

Edité par Jean-Loup Fiévet

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.