chypre sous pression
chypre sous pression © reuters

Chypre doit déterminer ce mercredi les mesures d'encadrement des flux de capitaux destinées à empêcher un mouvement de panique des épargnants à la veille de la réouverture des banques et deux jours après la conclusion d'un plan de sauvetage qui s'annonce douloureux.

Le ministre des Finances chypriote, Michael Sarris, a déclaré au sujet de ces mesures:

Je pense qu'elles resteront raisonnables. Les banques réouvriront jeudi. Nous allons étudier la meilleure façon de limiter la possibilité que de grosses sommes d'argent quittent le pays, et de ne pas imposer des conditions punitives pour l'économie, les entreprises et les particuliers.

Ecoutez le reportage à Nicosie de Mathilde Lemaire

Le gouverneur de la banque centrale avait déclaré plus tôt que des contrôles "souples" seraient appliqués temporairement à l'ensemble des banques. Michael Sarris a estimé quant à lui que la durée de l'encadrement des flux financiers était "une affaire de semaines".

De tels contrôles vont à l'encontre du principe de libre circulation en vigueur dans l'Union européenne, mais cette entorse est jugée nécessaire pour éviter un mouvement de panique et une ruée vers les guichets bancaires qui ajouterait encore aux difficultés du pays.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.