L'épidémie de Covid-19 fait des ravages aux États-Unis, avec un peu moins de 300 000 décès à ce jour. Dans ce pays de près de 330 millions d'habitants, Hawaï fait partie des États les moins touchés avec seulement 264 décès. Les autorités y ont pris des mesures drastiques pour freiner le virus.

Tous les touristes doivent porter un bracelet électronique lors de leur quarantaine
Tous les touristes doivent porter un bracelet électronique lors de leur quarantaine © Radio France / Grégory Phillips

Hawaï est l’un des Etats américains les moins touchés par l’épidémie de coronavirus. Environ 19 000 cas et 264 décès, pour une population de 1,5 million d’habitants. Les autorités locales ont adopté des mesures drastiques pour limiter la propagation du virus sur leurs îles situées au milieu de l’océan Pacifique. L’île de Kauaï est celle qui a adopté les restrictions les plus sévères.

Un isolement dans des "bulles"

Depuis le 1er décembre, tous les touristes qui arrivent à Kauaï sont ainsi obligés de se placer à l’isolement pendant 14 jours, et ce même s’ils arrivent avec un test négatif. Ils sont confinés dans des "bubble resorts", des "hôtels bulles".

L'un des bubble resorts", ou "hôtels bulles"
L'un des bubble resorts", ou "hôtels bulles" © Radio France / Grégory Philipps

Ils ont alors interdiction de sortir de l'établissement, même pour aller à la plage à quelques dizaines de mètres. Chaque vacancier est équipé d’un bracelet électronique qui permet de surveiller le moindre de ses mouvements. Une sortie de l'hôtel serait immédiatement repérée et signalée, avec le risque d’une amende de plusieurs milliers de dollars. Il vaut mieux donc prévoir un séjour de plus de deux semaines sous peine de devoir rester cloîtré à l'hôtel. 

Bracelet électronique et signal GPS

Parmi ces touristes, John et Nancy, retraités arrivés de l'État de Washington le 2 décembre. Ils ont le droit de déambuler autour de la piscine de l’hôtel, marcher un peu dans le jardin luxuriant de l’établissement, en revanche pas le droit pour eux d’aller plus loin que la réception, ni même d’accéder à la plage de rêve quelques mètres en contrebas. Pourtant les 2 sexagénaires sont arrivés à Hawaï avec chacun un test négatif. Mais le maire de Kauaï ne veut prendre aucun risque et limiter au maximum la propagation du virus sur cette petite île de 70.000 habitants.

Chacun d'eux a, au poignet, ce bracelet électronique : "Avec ce bracelet et nos téléphones, il y a un signal GPS qui s'en va quelque part, explique John. Si par exemple, on essaie d'aller se promener jusqu'à l'hôtel à-côté, ça émet un signal pour prévenir qu'on a quitté notre zone de quarantaine. On nous a dit qu'on risquait jusqu'à 10 000 dollars d'amende et un an de prison. Chaque jour on doit aussi informer le comté local que nous sommes toujours bien confinés."

Certes, les "bubble resorts" sont très confortables, mais on ne va pas à Kauaï pour ne pas bouger de l'hôtel...
Certes, les "bubble resorts" sont très confortables, mais on ne va pas à Kauaï pour ne pas bouger de l'hôtel... © Radio France / Grégory Philipps

Peu de cas sur l'île mais la reprise économique en question

Ces efforts portent leurs fruits. Ainsi sur l'île de Kauaï, les autorités sanitaires n'ont pour l'instant recensé que 126 cas de Covid-19, et un décès, pour environ 70 000 habitants. Cependant, si la situation sanitaire sur l'île est maîtrisée, les hôtels se vident peu à peu, en raison notamment des nombreuses annulations de vols au départ et à l'arrivée de l'aéroport local.