Après avoir mobilisé tout le week-end les dirigeants européens, Sarkozy attend de mesurer l'impact de son action. Du côté des socialistes, pas question de laisser échapper l'occasion de faire vaciller la majorité.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.