Après le vote de la loi pénalisant sur les génocides, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé qu'Ankara gelait sa coopération diplomatique et militaire avec la France dans les domaines et rappelait son ambassadeur.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.