Frigide Barjot, égérie des anti-mariage pour tous
Frigide Barjot, égérie des anti-mariage pour tous © Reuters / Christian Hartmann

Le terme est de Jean-Marc Ayrault : le Premier ministre craint des débordements lors de la manif pour tous, demain. Même inquiétude chez Manuel Valls. Frigide Barjot, elle, renonce carrément à défiler ce dimanche, victime de "menaces de l'extrême droite".

Les soutiens de la "manif pour tous" prennent-ils, comme le pense Jean-Marc Ayrault, "une lourde responsabilité en provoquant la crispation et la radicalisation" des manifestants ? En tout cas la manifestation de dimanche inquiète déjà, au-delà de Matignon... Et chez les opposants eux-même.

Le Premier ministre appelle en particulier "les responsables de l'UMP" à se méfier d'une radicalisation "aux contours de ces manifestations". "L'Etat républicain, lui, prend toutes les précautions pour que cette manifestation se passe de manière pacifique".

Ecoutez l'intervention de Jean-Marc Ayrault.

36 sec

BFM TV 10H-13H - S Manif pour tous ayrault

Une inquiétude qu'on retrouve aussi chez Manuel Valls. Le ministre de l'Intérieur a même officiellement "déconseillé aux familles avec des enfants de se rendre à cette manifestation". "La vérité m'oblige à dire mon inquiétude" face aux "menaces de débordements de groupes extrémistes", explique Manuel Valls.

Copé ne veut "pas d'amalgame", Barjot jette l'éponge

À droite, le président de l'UMP, Jean-François Copé, a affiché son soutien à cette nouvelle "manif pour tous". Mais ce sera la "dernière sur ce sujet précis". Mais il préfère aussi se couvrir en cas de débordements. "Je condamne par avance toutes les formes de provocations, tensions et violences" qui pourraient se produire". Il dénonce également des "tentatives inacceptables d'intimidation" de la part du gouvernement.

Jean-François Copé ne veut toutefois pas abandonner les opposants au mariage pour tous.

31 sec

S Mariage / Copé BFMTV

Quant à Frigide Barjot, égérie du mouvement depuis ses débuts, elle renonce pour la première fois à défiler, dénonçant des "menaces précises" sur sa personne.

Devant ses partisans, elle a expliqué sa décision ce samedi.

55 sec

S Manif x tous / Frigide

Parmi les manifestants variés rassemblés autour du thème du mariage pour tous, il y a en effet plusieurs mouvements plus extrémistes, notamment le "Printemps français", que Manuel Valls songe à faire interdire.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.