Le fonctionnaire de la Direction générale de l’agriculture, Karel Brus, est également soupçonné d’avoir favorisé d’autres groupes néerlandais, tels CODRICO ou GLENCORE GRAIN ROTTERDAM B.V.

Pour le groupe CODRICO, l’enquête note « un voyage en Thaïlande » offert à Karel Brus et à sa compagne.

Pour le groupe GLENCORE GRAIN ROTTERDAM BV, les investigations ont révélé :

  • l’octroi d’un téléphone portable et ses factures pour près de 20 000 € ;

  • le versement de plusieurs sommes d’argent : 9 360 € (entre juin 2002 et août 2003), 39 000 florins hollandais prélevés en liquide .

  • Une semaine de vacances pour deux personnes à l’Hôtel Palace Le Beauvallon à Sainte-Maxime.

L’enquête du juge Van Espen a également épinglé un important groupe français présent dans le domaine de l’alimentation.

A son sujet, il est question :

  • d’ « informations et/ou documents fournis en échange de plusieurs dîners dans des restaurants, de nuits d’hôtel à Paris ;

  • de service de prostituées ;

  • de voyages personnels au Club Méditerranée et/ou vers des destinations exotiques (Caraïbes, Thaïlande, Ceylan) ;

  • et de paiements de sommes d’argent pour un total d’au moins 5 327 211 [francs belges] payées sur deux comptes luxembourgeois » présentées par l’enquête comme appartenant à Karel Brus.

Mais pour une raison inexpliquée dans la procédure, ce géant de l’alimentation française− que nous ne nommerons donc pas− ne sera finalement pas poursuivi par la justice belge...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.