Hier une manifestation non autorisée a réuni à Paris 200 à 250 personnes, pour la plupart des salafistes qui souhaitaient afficher leur colère devant l'ambassade des Etats-Unis. Le recteur de la mosquée de Paris, s'inquiète de voir mis en ouvre ces modes d'action qui vont vers l'affrontement. Dalil Boubakeur s'inquiète de voir les salafistes réussir à mobiliser en plein Paris Il l'a dit à Cecilia Arbona

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.