Le général Daoud Rajha, ministre syrien de la Défense a été tué lors d’un attentat suicide qui a visé le bâtiment de la sécurité nationale à Damas, où se tenait une réunion du gouvernement et des responsables de la sécurité, a annoncé la télévision d'Etat.

La télévision d'état annonce également la mort d'Assef Chaoukat, le beau-frère de Bachar al Assad. L'attentat a fait plusieurs blessés graves dont le ministre de l'Intérieur, Mohammad Ibrahim al-Chaar.

Les précisions dee Dominique André

target="_blank" href="http://admin.franceinter.fr/#"> ![Lecture](http://admin.franceinter.fr/sites/all/themes/fi_player_theme/img/spacer.png) Un habitant vivant près du bâtiment situé dans le quartier de Raouda, dans le nord de la capitale, a indiqué n'avoir entendu aucune explosion. Le quartier a été bouclé par la police, selon plusieurs habitants joints par téléphone. La télévision quatarienne Al-Jazira précise que le ministre de la Défense aurait été tué par l'un de ses gardes du corps ce qui laisse penser qu'il y aurait des complicités à l'intérieur du régime. Selon des militants de l'opposition, la Garde républicaine interdit l'accès à l'hôpital de Chami, situé à proximité du lieu de l'explosion, où des blessés ont été transportés en ambulance.
dossier_lien_emission_syrie
dossier_lien_emission_syrie © Radio France
Jusqu'à présent relativement épargnée par les affrontements entre l'armée et les forces de l'opposition, la capitale syrienne est le théâtre depuis dimanche d'une violence sans précédent depuis le début des manifestations antigouvernementales en Syrie il y a 17 mois. (Dominic Evans, Erika Solomon et Khaled Yacoub Oweis, Marine Pennetier pour le service français)
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.