Daniel Johnstonavec ses 39 albumsest devenu culte pour toute une génération.

Des fans du monde entier suivent son actualité et ne louperaient ses apparitions sous aucun prétexte .

daniel johnston
daniel johnston © Radio France

A 20 ans Daniel Johnston a plusieurs objectifs de vie : travailler au Mc Do, écrire des chansons pour séduire la fille dont il est amoureux -Laurie- et enfin gagner de l’argent pour acheter des comic books. Très rapidement il réussit tout ce qu’il s’était fixé ! Chez ses parents il enregistre ses chansons sur des cassettes qu’il envoie à ses fans. Il fabrique lui-même ses pochettes en collant lui même les dessins sur les boites.

Daniel Johnston se crée son propre monde fait de super héros qu’il admire et de créatures démoniaques. Parmi ses personnages : Jeremiah la grenouille, le boxeur sans cerveau et ses super héros favoris : l’incroyable Hulk, Captain America, King Kong, Godzilla ou encore Casper le gentil fantôme.

Daniel dessine ses œuvres au stylo, au feutre, plus rarement à la gouache. Souvent ses personnages discutent entre eux, s’apostrophent, s’insultent aussi. Ils traduisent l’angoisse de Johnston ; dans ses dessins la mort, l’enfermement et l’isolement rôdent.

Dans les années 90 il se fait remarquer par des groupes comme Sonic Youth, Yo la Tengo, REM, Mercury Rev ou encore The Flaming Lips. Le gros coup de pub viendra du chanteur de Nirvana : Kurt Cobain portera le t-shirt d’un des disques de Daniel sur de nombreuses photos de presse. La notoriété est immédiate. Des hordes de fans viennent lui acheter des cassettes au Mc Do où il travaille.

Kurt cobain t shirt
Kurt cobain t shirt © Radio France

Ses Chansons sont simples, souvent assez mal enregistrées avec une mélodie immédiatement efficace, des textes naïfs et beaux. Il sait jouer du piano et de la guitare mais les instruments ne sont là que pour servir la mélodie. Une des définitions du mouvement « Low-Fi ».

Seul inconvénient, Daniel est maniaco-dépressif et sa maladie s’aggrave avec le temps. Il doit être interné durant plusieurs mois. Il en ressortira encore plus instable et replié sur lui-même. Physiquement il est méconnaissable, il a pris près de 30 kilos mais continue à faire des concerts dans le monde entier. Ses fans toujours présents sont souvent en larmes au premier rang.

Son univers est reconnu par ses contemporains. Un album de reprises sort en 2004 avec notamment Beck et Tom Waits rendant hommage à son indéniable talent de songwriter céleste.

On a souvent parlé d’Art Brut pour évoquer sa musique ou ses dessins. Une version rock et américaine de Joséphine de Senlis ou du facteur Cheval...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.