Reportage de Thibault Lefèvre à Grande Case après le passage d'Irma et quelques heures avant celui de José

A Saint-Martin, après le passage d'Irma
A Saint-Martin, après le passage d'Irma © AFP / Lionel Chamoiseau

Gigantesque dépression de la taille du Texas, Irma oscille entre la catégorie 5, la plus élevée sur l'échelle d'intensité des cyclones tropicaux, et la catégorie 3, avec des vents soutenus de 240 à 295 km/h, selon les données du Centre américain des ouragans (NHC).

Irma, né fin août au large des côtes africaines, a battu le record du super typhon Haiyan de 2013 aux Philippines, en générant des vents à 295 km/h pendant plus de 33 heures, contre 24 heures pour Haiyan.

Selon les déclarations des gouvernements concernés, le bilan provisoire est de 25 morts (10 dans les îles françaises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, 6 dans les territoires d'outre-mer britanniques, 4 dans les îles Vierges américaines, 2 à Porto Rico, 2 dans la partie néerlandaise de Saint-Martin et un à Barbuda).

Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Anguilla

L'ouragan a traversé l'île française de Saint-Barthélemy puis celle franco-néerlandaise de Saint-Martin, avec des rafales à 360 km/h. Irma fait 10 morts dans la partie française de Saint-Martin, deux morts dans la partie néerlandaise. Les dégâts sont énormes, Paris et La Haye dénoncent des pillages.

Le port et l'aéroport régional de Grande-Case à Saint-Martin est utilisable pour l'arrivée des secours, et un avion militaire Casa a pu s'y poser dès jeudi.

La Fondation de France a été chargée de centraliser le recueil des dons afin de les répartir entre les associations et organisations.

Le coût des dommages est évalué à 1,2 milliard d'euros à Saint-Martin et Saint-Barthélemy par le réassureur public français Caisse Centrale de Réassurance.

Dans l'archipel britannique d'Anguilla, situé juste au nord de Saint-Martin, la police fait état d'une personne décédée.

Le reportage de Thibault Lefèvre

L’équipe préfectorale de Saint-Martin a été "renforcée ", alors que "la préfète-déléguée de Saint-Martin, Anne Laubiès, ainsi que son équipe" sont "en état de choc" selon une source préfectorale.

L'ouragan Irma a détruit la préfecture de Saint-Martin. "L’équipe préfectorale" a dû "passer toute la nuit dans une étroite pièce en dur, dans le noir, dans une grande promiscuité.

Anne Laubiès est donc épaulée par deux sous-préfets, un de l'administration centrale et un sous-préfet de la Martinique. Par ailleurs d'autres cadres de l’administration sont également arrivés sur l’île, pour garantir le plein exercice de l'autorité de l’Etat sur ce territoire totalement dévasté", selon cette source préfectorale.

Les gens manquent d'information et certains, rassemblés à l'aéroport, demandent aux secouristes ou gendarmes la localisation des abris, selon un journaliste de l'AFP sur place.

"Nous sommes là pour veiller à ce que tout le monde ait un abri samedi avant midi (18 h à Paris)", a ajouté la ministre. "Notre défi c'est zéro mort pendant José", a dit une source de sécurité à l'AFP.

Dans l'île jonchée de détritus, morceaux de tôles, murets ou poubelles pourraient devenir des projectiles dangereux.

Les autorités comptent attendre que José passe pour distribuer eau et nourriture. En attendant, 3.000 rations alimentaires ont été distribuées et 100.000 le seront, selon Jacques Witkowski, directeur général de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC).

"Il nous reste 12 bouteilles d'eau, pour trois, pour se laver et boire" alors qu'il fait "une chaleur torride", a témoigné au téléphone Olivier Toussaint, habitant de Saint-Barth, calfeutré. Il a mis du scotch sur ses vitres au cas où elles exploseraient, ses volets anticycloniques ayant été détruit par Irma.

Un gros porteur A400M, avec un hélicoptère à bord, est attendu à 19H00 (heure de Paris) à Fort-de-France. Un navire de la Marine va être déployé avec un hôpital flottant et une station de désalinisation sera "aérotransportée".

"La préfecture a bien fait son travail avant l'ouragan, mais maintenant je suis en colère après Paris et sa gestion de crise. On voit des militaires qui sont là, mais ils n'ont pas de matériel", a déploré un capitaine de la sécurité civile de 50 ans.

Selon le ministère de l'Intérieur, 410 gendarmes, 80 policiers, 300 sapeurs-pompiers, 139 ingénieurs et techniciens et une trentaine de personnels de santé, ont été déployés sur les deux îles.

Une interdiction de circulation s'apparentant à un couvre-feu a été instaurée à Saint-Martin entre 19H00 et 07H00 jusqu'à mercredi.

Irma a ensuite traversé les Iles Vierges américaines et britanniques, Porto Rico , la République dominicaine, Haïti, les Bahamas et Cuba. Des pluies diluviennes se sont abattues sur Cuba plusieurs heures avant l'arrivée d'Irma. Un million de personnes ont été évacuées par précaution et l'électricité a été préventivement coupée, selon les autorités. Aucune victime n'est à déplorer pour le moment. Dans les zones touristiques de la côte nord de Cuba, plus de 10.000 touristes étrangers et plusieurs milliers de vacanciers cubains ont été transportés en lieu sûr et la capitale La Havane était en état d'alerte.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.