méga
méga © Radio France

Le tout nouveau site de partage de fichiers vient d'être lancé. "Mega", submergé dès l'ouverture par les demandes. le site est hébergé en Nouvelle Zélande.

"100.000 utilisateurs en moins d'une heure" puis "250.000 utilisateurs inscrits. La capacité des serveurs à son maximum. Ca devrait aller mieux une fois retombée l'euphorie initiale. Wow!!", a écrit son créateur Kim Dotcom sur son

.

Mega.co.nz se présente comme un service de stockage en ligne qui propose 50 GB de stockage. Une offre nettement supérieure à ses concurrents et des contenus cryptés, une précaution qui en permettant aux seuls clients de savoir ce qu'ils téléchargent, permettrait à "Méga" d'échapper à la justice.

les explications de Jérôme Gavelle à Auckland

Kim Dotcom toujours réclamé par les USA

La date du lancement du nouveau "Mega" n'a pas été choisi au hasard, c'est un an tout juste après l'arrestation de Kim Dotcom en Nouvelle-Zélande.

Actuellement en liberté sous caution, il est réclamé par les américains pour violation de droits d'auteur. L'audience pour l'extradition a déjà été repoussé deux fois. La prochaine est prévu au mois d'oaût prochain en Nouvelle-Zélande, où l'allemand vivait au moment de son arrestation.

Les Etats-Unis l'accuse d'avoir avec les responsables de Megaupload récolté beaucoup d'argent, environ 135 millions d'euros, en proposant des copies pirates de séries et autres films.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.