Selon le ministère de la justice, les refus d'héritage ont augmenté de plus de 30% entre 2004 et 2010 et la tendance s'est accélérée en 2011. Le surendettement est une des explications à cette hausse importante. Exemple à Tours : 1.152 dossiers de renonciation à la succession ont été déposés en 2011. 43% de plus qu'en 2010. Anthony Raimbault

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.