Pierre Mondy
Pierre Mondy © MaxPPP / Alexandre Marchi

Une tête de médecin de famille, de pater familias débonnaire avec un regard bleu et pétillant. Un rôle récurrent de commissaire de police qui, par la magie des rediffusions, le scotchait sur les petits écrans depuis plus de vint ans ans.

Pour les plus jeunes, Pierre Mondy est "Cordier juge et flic", mais bien avant ça, le comédien a été Napoléon dans "Austerlitz" d'Abel Gance en 1960.

Sa carrière ce sont surtout de nombreux, mais brillants seconds rôles dans des comédies populaires comme le "Le Triporteur" aux cotés de Darry Cowl. Il est le sergent-chef Chaudard pour Robert Lamoureux dans la trilogie de la "Septième compagnie", amoureux de Mireille d’Arc dans "Le téléphone rose" d’Edouard Molinaro.

Il s’essaie aussi au genre "policier" dans "Compartiment tueurs", de Costa-Gavras ou au film de guerre comme "Week-end à Zuydcoote", d'Henri Verneuil.

Il mène en parallèle une carrière au théâtre, et fera les belles heures d'au "Théâtre ce soir" comme acteur, mais surtout en dirigeant des monstres sacrés tels que Maillan, Poiret ou Serrault dans des pièces de Guitry, Feydeau, Achard, ou Neil Simon.

Il met en scène "La cage aux folles". Jean Poiret et Michel Serrault la joueront plus de 1.500 fois.

Pierre Mondy, de son vrai nom Pierre Cuq, était né le 10 février 1925. il avait 87 ans. Il est mort à la Pitié-Sapêtrière des suites de la récidive d'un lymphome

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.