Après avoir multiplié les rendez-vous internationaux depuis son investiture, François Hollande a répondu hier durant trois quarts d'heure aux questions de la presse à l'Hôtel de la Marine, et non de l'Elysée comme ses prédécesseurs. Le chef de l'Etat s'est voulu volontariste sur le dossier PSA, dont il a accusé la direction de "mensonge", en promettant l'intervention de l'Etat, et a assuré que "les affaires privées se régleraient en privé" après l'imbroglio créé par le tweet de sa compagne. Pas d'annonce fracassante hormis peut être la nomination d'une commission sur la moralisation et la rénovation de la vie politique présidée par Lionel Jospin ...

graziani cyril

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.