Le pouvoir syrien a enregistré un important revers politique avec la défection du Premier ministre, Ryad Hidjab. Mais le géopolitologue Fabrice Balanche estime que le pouvoir rese encore solidement en place.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.