Il n'y aura pas de rencontre entre le premier ministre François Fillon et les représentants syndicaux avant les derniers arbitrages du gouvernement sur les mesures anti déficit. Les syndicats devront se contenter d'un coup de téléphone, Paul Chaufour

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.